↑ Revenir à La Ligue

Imprimer ce Page

Historique de la Ligue

Noro4C’est dans les années 1955 à 1960 qu’apparaît l’Aïkido dans notre région. On ne commence à connaître cette discipline que par des démonstrations dans différents galas. Maitre Masamishi Noro en 1962 se produira lors d’un gala de judo.

L’Aïkido est enseigné dans quelques clubs de judo par des professeurs intéressés par cet art martial. On peut alors pratiquer l’Aïkido à Lille, Douai, Dunkerque Cambrai dans le Nord, Oignies Liévin dans le Pas de Calais. Les Professeurs s’appellent Michel Mariotte, Jean Szkodzinski à Lille, Delattre à Douai, Backeroot à Dunkerque, Hiolle à Oignies, Alexandre Duflot, Didier Cousin à Liévin.

Noro13 Groupes existent à cette époque en France le Yoseikan avec Hiroo Mochizuki pour chef de file, le Cercle d’Aïkido Traditionnel – CAT- dirigé par maître Nocquet et l’Association Culturelle Française d’Aïkido -ACFA- avec Maître Tamura à sa tête. Le Nord était plutôt de tendance à suivre Mochizuki. Tous les clubs sont alors affililiés à la FFJDA (fédération de Judo) dont l’Aïkido est une discipline associée.

hiolleAlexandre Duflot professeur de judo s’est intéressé à cette discipline dès 1956, il suit les stages de Maître Tadashi Abe et obtint à cette époque sa ceinture noire. Il enseigne l’Aïkido dans le cadre de ses cours de judo à Liévin. Roland Hiolle professeur de judo à Oignies est en 1964 séduit par l’Aïkido et c’est à partir de cette date que les premières sections d’Aïkido démarrent officiellement. Alexandre Duflot, Didier Cousin et Roland Hiolle se lancent dans les stages avec maître Falourd, Maître Floquet, pour développer cette discipline. Roland Hiolle est reçu 1er DAN en 1966 à Blanc Mesnil, Didier Cousin la même année à Royan.

En 1967, 2 clubs enseignent officiellement l’Aïkido dans le Pas de Calais, Liévin et Oignies. Dans le club de Liévin arrive à cette époque Jean-Victor Szelag, séduit lui aussi par cet art martial, qui deviendra Président de la Ligue en 1988.

A la même période (1961/63), dans le Nord se crée le premier club dans la métropole Lilloise. Son fondateur est le Docteur Pierre Evrard, Président et 1er DAN. Très rapidement ce dernier demande à Monsieur Szkodzinski d’assurer les cours qui ont lieu au 22 de la rue Négrier. Le club est supervisé par monsieur Alcheik auprès duquel ils effectuent des stages.

Mochizuki2MochizukiA sa disparition en Algérie, c’est vers Mochizuki qu’ils se tournent. En 1969 J.P. Szkodzinski effectue un stage à l’Aïkikaï de Tokyo où il rencontrera Maître Ueshiba et dont il rapportera de nombreux films.

Lors de l’assemblée Générale de la Ligue de Judo, Roger Leignel est nommé responsable pour les disciplines associées (Aïkido – Karaté) et a pour mission de développer la discipline Aïkido. 6 clubs existent à cette époque avec 97 licenciés. Des stages sont organisés sous la direction de Hiroo Mochizuki en 1964, 1965, avec Alain Floquet en 1966, 1967.

Leignel1En 1969 Roger Leignel est nommé Président de l’Union Française d’Aïkido de la Ligue Flandre-Artois, il crée une école des cadres, organise des passages de grades. Il démissionne de son poste en 1972 pour laisser la place à René Fiévet. 17 clubs existent alors dans la région avec 641 licenciés. Des stages sont organisés régulièrement avec Maître Tamura aux CREPS de Wattignies, puis avec l’arrivée de Roger Richaud comme Directeur Technique, la Ligue continue à se développer, l’Aïkido attire de plus en plus de pratiquants, la discipline est pratiquée de plus en plus par des personnes n’ayant pas connu le judo. Des sections et clubs indépendants des clubs de judo se créent et un certain nombre d’enseignants demande alors à la Ligue de se structurer davantage au niveau administratif afin d’assurer une plus grande indépendance par rapport à la ligue de judo à laquelle nous appartenons.

Aux élections de 1980 les postes sont clairement définis, président, vice président, secrétaire, secrétaire adjoint, trésorier, trésorier adjoint.

Leignel2En 1982, l’Aïkido se scinde en 2, un groupe qui suit Maître Tamura avec la création de la FFLAB, un groupe reste avec la FFJDA. La Ligue Flandre – Artois reste majoritairement dans le giron de la FFJDA. Monsieur Fiévet donne sa démission et est remplacé par Monsieur Sanchez. Ce dernier démissionne 6 mois plus tard pour suivre Maître Tamura. C’est Monsieur Gérald Rousseau, Vice-président qui lui succède.

ligue 1983Le 11 juillet 1983 est créée La Ligue Nord de la Fédération d’Aïkidbudo Aïkibudo et Affinitaire (F.F.A.A.A.) qui aura son siège Chez Monsieur Gérald Rousseau, 30 rue Gustave Scrive à La Madeleine.

A partir de ce moment la Ligue prendra véritablement son essor. Des stages sont organisés avec différents experts :

Kanetsuka en janvier 1985,
Christian Tissier en mars 85,
Iwamoto en avril 1985.

RichaudRoger Richaud directeur technique de la Ligue le restera jusqu’en 1986. Il sera remplacé par Arnaud Waltz élève de Christian Tissier.

En 1988, Monsieur Rousseau cède sa place à Monsieur SZELAG Jean-Victor, trésorier de la Ligue depuis 8 ans. Sur la lancée de son prédécesseur, Monsieur Szelag poursuit la modernisation administrative de la ligue ainsi que la mise en place d’une véritable école des cadres et d’un programme de stages permettant à tout licencié de trouver au sein même de sa ligue la formation qu’il recherche. Les stages de ligue spécifiques se développent : pour les kyus, pour les enfants pour les passages de grades, pour les enseignants sous la direction de techniciens de haut niveau : (Christian Tissier, Bernard Palmier, Jean-Michel Mérit, Franck Noël, Patrick Bénézi, Pascal Norbelly). C’est à cette époque que la Ligue va se doter d’un tatami qui lui permettra d’accueillir de plus en plus de monde dans les stages qu’elle organise. Aujourd’hui ce tatami à une surface de 480m².

waltz11Arnaud Waltz part de la Ligue en 1992, il est remplacé en 1993 par Pascal Durchon qui restera DTR jusqu’en 1995, date à laquelle le poste est supprimé dans la Ligue.

Le 9 octobre 1996 la Ligue se dote d’un siège social à part entière, ce dernier est transféré à la Maison des Sports à Villeneuve d’Ascq. Une année plus tard le 21 octobre 1997 la ligue prend le nom de Ligue Nord Pas de Calais Aïkido FFAAA. C’est cette année aussi, souszelag2s l’impulsion de Monsieur Szelag qu’est créé le Collège Technique de la Ligue regroupant les 3ème et 4ème DAN de la Ligue voulant s’investir dans la direction de stages et les passages de grades.

De 1996 à 20szelag100, Bernard Palmier devient Conseiller Technique de la Ligue ; à ce titre il animera les stages de Ligue et l’école des cadres, et c’est sous son impulsion et celle de Philippe Tramon et Dominique Devred co-responsable de cette école que cette dernière prendra toute son importance dans la formation des enseignants.

En 2000 Arnaud Waltz revient dans la Ligue en tant que Conseiller Technique, remplaçant Bernard Palmier pour les stages de ligue, ce dernier continue néanmoins à animer l’école des cadres. En 2001 Arnaud prend aussi la charge d’animer les stages spécifiques enfants et Jean-Michel Mérit arrive lui aussi en tant que formateur ponctuel szelag3à l’école des cadres.

En 1988 la Ligue comptait un peu plus de 1000 licenciés, à l’aube de ce 3ème millénaire, elle en compte plus 1600, dont 189 DAN parmi lesquels 13 4ème DAN et 26 3ème Dan. Elle regroupe 35 clubs dans lesquels enseignent 44 professeurs : 17 titulaires du BEES 1er ou 2ème degré, et 27 du Brevet Fédéral. 28% des licenciés sont des enfants de moins de 14 ans, 25 % sont des femmes. Elle est devenue une Ligue autonome pouvant se suffire à elle même quand à l’encadrement des différents stages de formation de ses cadres et de ses enseignants.

Lien Permanent pour cet article : http://aikido-nordpasdecalais.fr/la-ligue/historique-de-la-ligue/